DSpace

OceanDocs >
Africa >
Mauritania >
Institut Mauritanien de Recherches Océanographiques et des Pêches >
06. Thèses >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/1834/676

Title: Biologie et dynamique des populations d’Anchois (Engraulis encrasicolus) des côtes mauritaniennes.
Other Titles: Biology and Populations dynamics of Anchovy (Engraulis encrasicolus) along the coast of Mauritania.
Authors: Ba, I.S.
ASFA Terms: Anchovy fisheries
Upwelling
Population dynamics
Mortality
Issue Date: 24-Oct-1988
Citation: Thèse 3ème cycle : Université de Bretagne Occidentale, Brest, France
Abstract: Résumé: Cette étude traite de la biologie et de la dynamique des populations d’anchois (Engraulis encrasicolus) des côtes mauritaniennes. Après un bref rappel des conditions climatiques et hydrobiologiques de la région, une tentative de mise en évidence de race ou population locale a montré que cette espèce pourrait être rattachée à la population méridionale atlantique du Golfe de Gascogne. En Mauritanie, l’Anchois n’est pêché que de façon accessoire. Les captures les plus abondantes sont réalisées de mai à Septembre essentiellement dans la zone nord où l’on observe un upwelling permanent. Pour évaluer la taille du stock, des estimations de biomasse par échointégration ont été effectuées, mais celles-ci n’ont pas permis de donner un ordre de grandeur réaliste du potentiel exploitable, car la biomasse apparaît très variable d’une saison à l’autre. Chez cette espèce, la principale période de reproduction s’étend d’avril à octobre. Celle-ci serait sous la dépendance principale de l’élévation de la température de surface. La taille de première maturité est de 10 cm L.F. soit à un âge de 8 mois environ. La croissance a été abordée à l’aide de marques supposées journalières sur les otolithes. Les paramètres de l’équation de Von Bertalanffy ainsi calculés (L∞ = 21.8 cm, K = 1.056 an et to= 0.0675an) ont été jugés douteux chez les individus mûrs. En conséquence, ceux obtenus sur l’Anchois du Sud Ouest Africain, Engraulis capensis, ont été retenus, soit : L∞ = 14 cm, K= 1.58 an et to = 0.0012. Les coefficients de mortalité totale ont été déterminés par deux méthodes : la méthode des courbes de captures et celle de Beverton et Holt. Seules les valeurs de la dernière méthode ont été considérées. La mortalité naturelle a été estimée à l’aide de la formule de Pauly. Avec l’hypothèse de 4 mortalités naturelles, un modèle analytique de production a été appliqué. Il montre que les rendements par recrue actuels pourraient être améliorés en augmentant l’effort de pêche sans risque majeur pour le stock. #
Abstract: This work studies the biology and the dynamics of the Anchovy stock (Engraulis encrasicolus) along the coasts of Mauritania. Climatic and hydrological conditions of the region were rewied, and an identification of race or local population attempted. It was shown that the specie under study is probably related to the meridional Atlantic population of the Bay of Biscay. In Mauritania, Anchovy fishing is only secondary. The catches are most abundant between May and September, in particular in the northern area where a permanent upwelling is observed. To quantify the stock, acoustic surveys are used to estimate the biomass. These estimates, however, did not provide a realistic order of magnitude for the exploitation potentialities, because the biomass was shown to vary a lot with seasons. The main spawning season for the Anchovy extends from April to October and appears to depend essentially on the rise in surface temperature. First maturity is attained at 10 cm fork length, which would represent an age of 8 monthes. Growth was studied counting daily patterns on the otolhits. The parameters of Von Bertalanffy’s equation (L∞ = 21.8 cm, K = 1.056 an et to= 0.0675an) seened however doubtful for the adults. So those relative to South West African Anchovy, Engraulis capensis where adopted: L∞ = 14 cm, K= 1.58 an et to = 0.0012. Coefficients of total mortality were determined in two ways: using the method of catch curves and using Beverton and Holt’s method. The results of the second method were retained. Natural mortality was estimated using Pauly’s formula. An analytical production model was applied with the assumption of 4 “natural mortality”. The model shown that increased fishing could improve present yield per recruit without endangering the stock.
Description: Thèse pour l'obtention du diplôme de doctorat 3ème cycle spécialité océanographie, mention biologie
URI: http://hdl.handle.net/1834/676
Appears in Collections:06. Thèses
Afremas

Files in This Item:

File Description SizeFormat
Titre - introduction.pdf1ère partie 442.74 kBAdobe PDFView/Open
milieu physique.pdf2ème partie445.63 kBAdobe PDFView/Open
L'espèce.pdf3ème partie527.92 kBAdobe PDFView/Open
Pêche et évaluation de stocks.pdf4ème partie418.04 kBAdobe PDFView/Open
la Biologie.pdf5ème partie557.46 kBAdobe PDFView/Open
Maturité sexuelle.pdf6ème partie482.86 kBAdobe PDFView/Open
âge et croissance.pdf7ème partie650.29 kBAdobe PDFView/Open
Mortalités.pdf8ème partie382.75 kBAdobe PDFView/Open
Exploitation.pdf9ème partie468.84 kBAdobe PDFView/Open
Conclusion Générale.pdf10ème partie225.21 kBAdobe PDFView/Open
Bibliographie.pdf11ème partie348.12 kBAdobe PDFView/Open
Annexes.pdf12ème partie224.11 kBAdobe PDFView/Open

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.