DSpace

OceanDocs >
Africa >
Mauritania >
Institut Mauritanien de Recherches Océanographiques et des Pêches >
06. Thèses >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/1834/675

Title: Biologie et exploitation du poulpe Octopus vulgaris (Cuvier, 1797) des côtes mauritaniennes
Other Titles: Biology and exploitation of common Octopus (Octopus vulgaris Cuvier, 1797) along the Mauritanian coasts
Authors: Dia, M.A.
ASFA Terms: Octopus fisheries
Issue Date: 20-Dec-1988
Citation: Thèse doctorat 3ème cycle, Université de Bretagne Occidentale, Brest (France), 164p.
Abstract: L’étude porte sur l’exploitation, la biologie et la dynamique du poulpe (Octopus vulgaris, Cuvier) des eaux mauritaniennes. La répartition spatio-temporelle dans la région du Cap Blanc ne semble être liée ni à la taille, ni au sexe, mais varie au cours de l’année. L’analyse de l’état actuel de la pêcherie basée sur les congélateurs céphalopodiers met en évidence une augmentation de l’effort de pêche et la poursuite de chute des p.u.e. La composition des captures révèle une progression du pourcentage des individus de poids inférieur à 200 grammes (« poulpo »). L’étude biologique montre qu’il existe deux saisons de reproduction par an (mai-juillet et septembre-novembre) qui engendrent deux recrutements, l’un en mai et l’autre à partir de septembre. La croissance pondérale a été obtenue sur les des distributions de fréquences de poids. Une transformation des poids en longueurs a permis de déterminer les paramètres de l’équation de VON BERTALANFFY pour chaque cohorte. Après détermination des coefficients de mortalité naturelle et par pêche, les résultats obtenus par le modèle global et le modèle de RICKER sont discutés. La mise en œuvre d’un modèle global montre que le niveau actuel des captures est proche de la prise maximale équilibrée et que l’effort de pêche ne doit pas être augmenté. //
This study deals with the exploitation, the biology and the dynamics of common octopus (Octopus vulgaris, Cuvier) in Mauritanian waters. In the Cap Blanc region, the spatio-temporal distribution appears to be independent of the length and sex but variable through the year. The analysis of the present state of the fishery reveals an increase of the fishing effort and continuous decrease of the catch per unit effort. An increase of the small individuals, with weight under 200 g (“poulpo”), can be seen from catches composition. The biological study shows that there are two spawning seasons (May-July and September-November) which allow two recruitments in May and September. The growth parameters of the VON BERTALANFFY equation are calculated from the transformed weights in lengths. The calculated mortality coefficients are used in a RICKER’s model of yield per recruit and the results are discussed. The use of a generalized production model shows that the present catch is very close to the maximum sustainable yield. Therefore, one would aware to prevent an increase of the fishing effort.
URI: http://hdl.handle.net/1834/675
Appears in Collections:06. Thèses
Afremas

Files in This Item:

File Description SizeFormat
Sommaire.pdf1ère partie193.45 kBAdobe PDFView/Open
Résumé & Introduction.pdf2ème partie130.09 kBAdobe PDFView/Open
Le milieu physique.pdf3ème partie276.88 kBAdobe PDFView/Open
l'espèce.pdf4ème partie536.85 kBAdobe PDFView/Open
La pêcherie.pdf5ème partie838.47 kBAdobe PDFView/Open
Biométrie.pdf6ème partie209.2 kBAdobe PDFView/Open
Reproduction.pdf7ème partie655.82 kBAdobe PDFView/Open
La croissance.pdf8ème partie293.43 kBAdobe PDFView/Open
Mortalité.pdf9ème partie115.97 kBAdobe PDFView/Open
dynamique population.pdf10ème partie249.83 kBAdobe PDFView/Open
Conclusion Générale.pdf11ème partie140.4 kBAdobe PDFView/Open
Références bibliographiques.pdf12ème partie220.29 kBAdobe PDFView/Open
Annexes.pdf13ème partie205.52 kBAdobe PDFView/Open

This item is licensed under a Creative Commons License
Creative Commons

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.