DSpace

OceanDocs >
Africa >
Senegal >
Direction des Pêches Maritimes / CRODT >
4. Thèses >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://hdl.handle.net/1834/4075

Titre: Acteurs et processus impliqués dans la dynamique de la pêche sportive au Sénégal : Cas de Dakar et de la Petite Côte
Auteur(s): Manel, C. J. P.
Corporate Author: Université Cheikh Anta Diop, Institut Universitaire de Pêche et d'Aquaculture, Dakar (Senegal)
mot-clé ASFA: Sport fishing
Tourism
Boats
Sampling
Date de publication: 2008
Résumé: Promue depuis les années 1970 pour booster le tourisme, la pêche sportive sénégalaise a connu de grands moments avec ses titres de champion du monde en 2002 et 2003. Cette percée au niveau mondial n’a pas permis, pour autant, le développement de l’activité qui reste peu connue de beaucoup de sénégalais. La présente étude tente d’identifier les différents acteurs ainsi que la structuration de l’offre de pêche sportive au sein des structures qui la vendent en tant que produit principal ou de diversification, et voir ainsi son importance. Pour cela, elle s’est fondamentalement basée sur l’offre touristique. Une enquête menée auprès des établissements d’hébergement touristique (EHT), des centres et clubs de pêche sportive a permis de mettre en exergue certaines caractéristiques de ce produit dont le Sénégal possède un potentiel appréciable. Il en ressort qu’au niveau des pêcheurs, la pêche sportive reste l’affaire de touristes non-résidents puis de résidents. L’offre de pêche est faite à travers des structures spécialisées (centre et clubs de pêche), des EHT dont l’offre passe souvent par un partenariat ou une simple mise en contact avec des prestataires de pêche sportive pouvant même être des pêcheurs artisans. Une diversité d’acteurs agit dans l’informel portant préjudice aux réguliers par une concurrence déloyale. L’activité est annuelle avec toutefois une saisonnalité marquée comme pour la pêche au gros qui est le type de pêche le plus fréquent et dont les cibles principales sont les poissons à rostre. Des actions urgentes allant dans le sens d’une meilleure identification des acteurs, de la promotion, d’investissements (ex. marina), de l’organisation et de la règlementation pourraient aider à pérenniser une activité importante pour le Sénégal et aux potentialités non négligeables et, dont la concurrence par des destinations de pêche proches de notre pays est une réalité depuis plusieurs années.
URI/URL: http://hdl.handle.net/1834/4075
Collection(s) :4. Thèses

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
Mémoire DESS Aliou DIOUF IUPA décembre 2008.pdf2.13 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.