DSpace

OceanDocs >
Africa >
Tunisia >
Institut National des Sciences et Technologies de la Mer >
1. Bulletin de l'INSTM-Salammbô >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/1834/1116

Title: Caractérisation géochimique des sédiments de surface du golfe de Tunis
Other Titles: Geochemistry of surficial sediments of the gulf of Tunis
Authors: Fernex, F.
Ben Mammou, A.
Added, A.
Abdeljaoued, S.
Essonni, N.
ASFA Terms: Sediments
Biogeochemistry
Issue Date: 2003
Publisher: INSTM
Citation: Bull. INSTM Salammbô, 30, p. 135-142
Abstract: The general current of the Gulf of Tunis are dependent of the general Mediterranean current. This last divides to the level of the Gulf of Tunis in two branches; a first connects by pass west coasts of the gulf while the second branch crosses the centre of the gulf with a NNW - SSE direction. The passage of this second branch of the general current creates a central zone characterised by a sediment relatively sandier than what surrounds it and controls the distribution of the different metallic elements that have for main origin the Oued Mejerda. The metallic elements here analyzed are the Fe, Zn, Ni, Co, Cu and Pb. Their concentrations vary respectively between 0,5. and 1,6%; 279 and 447 ppm; 39 and 67 ppm; 20 and 34 ppm; 9 and 20 and between 56 and 142 ppm. Also sediments of surface of the Gulf of Tunis can be considered as little contaminate by the Fe, Mn, Co and Ni and very contaminated by the Pb. This last presents therefore a supplementary source that is the Lake to Tunis. For surface sediment identification, we were equally interested to the distribution of carbonate and COT percentages: Carbonates have shown high percentages in the Small Gulf of Tunis in accord of vegetation who is very dense in this one (she may play as a traps of carbonate); the COT has on the other hand shown very important percentage at the vicinity of Mejerda mouth following a weak decomposition of the organic matter in this zone. The horizontal distribution of these different metallic elements shows three zones to raised high concentration: near mouthpieces of the Oued Mejerda, near the Zembra island and to the north of the Small Gulf of Tunis. This distribution shows that the main origin of the totality of these metals is weIl the Oued Mejerda and it reflects the influences of the general current of the gulf that allows the presence of the corridor with a low metallic concentration the long of it path.
Les apports détritiques dans le Golfe de Tunis ont pour origine les principaux cours d’eau la Mejerda et Meliane. La répartition des sédiments dans le Golfe de Tunis est contrôlée par les courants généraux du Golfe de Tunis tributaires du courant général de la Méditerranée. Ce dernier se scinde au niveau du Golfe de Tunis en deux branches; une première branche contourne les côtes ouest du golfe alors que la deuxième branche traverse le centre du golfe avec une direction NNW-SSE. Le passage de cette branche du courant général du golfe conditionne la présence d'une zone centrale caractérisée par un sédiment relativement plus sableux que ce qui l'entoure et contrôle la répartition des éléments métalliques analysés qui ont pour origine principale l'Oued Mejerda. En plus de l'étude granulométrique, la caractérisation des sédiments de surface du Golfe de Tunis a également intéressé la répartition des carbonates et du carbone organique total (COT). Les carbonates ont montré des pourcentages élevés dans le Petit Golfe de Tunis dus au piégeage des coquilles carbonatées par la végétation qui est très dense dans cette zone. Le COT a par contre fourni des pourcentages importants près de l'embouchure de l'Oued Mejerda, ce qui semble en liaison avec une décomposition faible de la matière organique dans cette zone, et peut être à cause du taux de sédimentation relativement plus fort. Les éléments métalliques analysés (Fe, Zn, Ni, Co, Cu et Pb) montrent que les concentrations varient respectivement entre 0,5 et 1,6%; 45 et 150 ppm; 39 et 67 ppm; 20 et 34 ppm; 9 et 20 ppm et entre 56 et 142 ppm. Aussi, les sédiments de surface du Golfe de Tunis peuvent être considérés comme peu contaminés par le Fe, Mn, Co et Ni mais davantage par le Pb. Ce dernier est alimenté par une source supplémentaire qui semble être le Lac de Tunis. La répartition horizontale de ces éléments métalliques montre trois zones à concentrations élevées situées près des embouchures de l'Oued Mejerda, près de l'île Zembra et au Nord du Petit Golfe de Tunis. Cette répartition montre bien que l'origine principale de l'ensemble de ces métaux est l'Oued Mejerda et met en relief l'influence de courant dominant dans le golfe qui détermine la présence d'un couloir NNW-SSE à faibles concentrations métalliques.
URI: http://hdl.handle.net/1834/1116
ISSN: 0330-0080
Appears in Collections:1. Bulletin de l'INSTM-Salammbô

Files in This Item:

File Description SizeFormat
14.pdf1.57 MBAdobe PDFView/Open

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.