DSpace

OceanDocs >
Africa >
Tunisia >
Institut National des Sciences et Technologies de la Mer >
1. Bulletin de l'INSTM-Salammbô >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://hdl.handle.net/1834/1112

Titre: Amélioration de la production d'Artemia dans les salines tunisiennes par fertilisation minérale : détermination de la dose optimale d'emploi.
Autre(s) titre(s): Improvement of the Artemia production in Tunisian salt works by mineral fertilization : Determination of optimal dose
Auteur(s): Hussenot, J.
Aloui, N.
El Abed, A.
mot-clé ASFA: Aquaculture
Salts
Brine shrimp culture
Minerals
Aquaculture systems
Artemia culture
Date de publication: 2003
Editeur: INSTM
Référence bibliographique: Bull. INSTM Salammbô, 30. p. 101-110
Résumé: In order to test the fertilization effect on Artemia production, six treatments of a mineral fertilization with di-ammonium phosphate (DAP) and urea (0.25*F; 0.5*F; 0.75*F; 1*F; 1.5*F; 2*F with F = 15 mg/L of DAP and 15 mg/L of urea) were compared to a control unfertilized. After the initial fertilization (day 0), a half a dose was brought once a week. At day 8, Artemia nauplii were inoculated in all tanks at the rate of 50 nauplii per liter. Physico-chemical and biological parameters of the culture were analysed each week, during the 48 days of experiment. The results showed that the optimal dose is 0.75*F; it gaves the maximal phytoplanctonic biomass expressed by chlorophyll-a has and it allowed to obtain a maximal production of Artemia (cysts and biomass). Results of Artemia production were superior to those observed in a preliminary experiment using only the F dose.
En vue de tester l’effet de la fertilisation sur la production d’Artemia, six doses d’une fertilisation minérale à base de phosphate d’ammoniaque (DAP) et d’urée ont été étudiées (0,25*F ; 0,5*F ; 0,75*F ; 1*F ; 1,5*F ; 2*F) et comparées à un témoin non fertilisé avec F=0,015g/l de DAP et 0,015g/l d’urée, pour la fertilisation initiale, puis la moitié de la dose de départ a été apportée ensuite une fois par semaine. Huit jours après la première fertilisation (J0), des nauplii d’Artemia ont été inoculés dans tous les bacs à raison de 50 nauplii/litre ; un suivi des paramètres physico-chimiques et biologiques de la culture a été réalisé tout au long des 48 jours d’expérimentation. Les résultats obtenus ont montré que la dose optimale est 0,75*F ; elle donne la meilleure biomasse phytoplanctonique exprimée par la mesure de la chlorophylle-a, et elle permet d’obtenir la meilleure production d’Artemia (cystes et biomasse). Les résultats de production d’Artemia ont été supérieurs à ceux observés dans une expérience préliminaire employant uniquement la dose F.
URI/URL: http://hdl.handle.net/1834/1112
ISSN: 0330-0080
Collection(s) :1. Bulletin de l'INSTM-Salammbô

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
10.pdf307.72 kBAdobe PDFVoir/Ouvrir

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.